Le Musée Fragonard, Le Parfum d'une femme

Le Musée Fragonard, Le Parfum d'une femme

Bonjour à vous, Chers lecteurs,

Vous appréciez certainement, tout autant que moi, vous faire surprendre par des odeurs inattendues et agréables. Découvrir une nouvelle douce odeur c’est un peu semblable à l’explosion des papilles lors de la dégustation des meilleurs mets. C’est en entrant à l’hôtel La Bourdonnais, du groupe Inwood Hotels, que je fus enivré par la fragrance exaltante alliant odeurs sucrées à la senteur merveilleuse de la Vanille de Madagascar.

Intrigué par l’éveil et l’affinage de mon odorat, je décidais de partir à l’exploration de ce sens trop souvent oublié et délaissé au cœur du célèbre musée Fragonard situé dans le IXe arrondissement de Paris.

Le temple olfactif

Le musée Fragonard est un lieu prestigieux de style Napoléon III. Construit en 1860, la visite guidée s’articule autour de pièces uniques présentant des objets de parfumeries tels que les orgues de parfumeurs, les flacons ou encore les mortiers à fard. Dans une ambiance consacrée à la parfumerie, le musée Fragonard présente également les secrets de fabrication du parfum. Une collection qui ne manquera pas de vous envoûter.

Parfum d’une femme

Le ton enfantin avec lequel j’étais entré s’est mystérieusement embrumé. Les fragrances florales et boisées m’arrachèrent au reste du monde le temps d’un voyage sensoriel. A mesure que je découvrais un univers consacré à celui du parfum, son visage se rappela tout à coup à moi. Les effluves du souvenir harmonieux et lointain de senteurs épicées s’agitaient et dansaient autour de moi. Les notes entêtées de gardénia et de jasmin me rappelaient un visage que j’avais particulièrement aimé. Celui d’une femme. Je me souviens à présent… Les ondulations de sa chevelure blonde flottaient au-dessus de sa robe satinée d’un bleu roi. Sa nuque dégagée, « Etoile », restait la seule parure de Maria.

Inoubliable comme le parfum d’une femme qu’on a aimé, chers lecteurs, je vous laisse méditer sur la citation de Walt Whitman : « le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose ».

A très vite,