Le Planétarium de la Cité des Sciences

Le Planétarium de la Cité des Sciences

Le Planétarium de Paris

Bonjour à tous, chers lecteurs,

Il y a de cela une semaine, c’était la pleine lune. J’observais de l’un des hôtels Inwood Hotels cet astre dans le ciel. J’étais fasciné par ce satellite, illuminant ma nuit, accompagnée des étoiles, dont la lumière se réverbérait dans l’obscurité. Je me sentais petit face à cet univers qui s’offrait à moi. Je ne savais combien d’étoiles il y avait, si, à l’heure à laquelle je les observais, elles brillaient encore. Me posant beaucoup de questions, je recherchais aussitôt un planétarium sur Paris…

A la découverte des astres

…Et c’est ainsi, qu’aujourd’hui, je me suis rendu à la cité des sciences, pour visiter le planétarium et me renseigner un peu sur ces astres qui éclairent mes soirées. Je rentrais dans le bâtiment, prêt à conquérir le ciel. J’arrivais dans une grande salle à la lumière tamisée et remplie de fauteuils inclinés, une douce musique m’accompagnant dans le choix de ma place. M’installant dans un fauteuil plus que confortable, j’attendais 5 minutes avant que les lumières ne s’éteignent définitivement. Une voix douce commençait à m’expliquer l’existence de la Lune et des planètes voisines de notre planète Terre, en me montrant, à l’aide d’image très précise, leurs places dans le ciel. C’est après le sujet des étoiles qu’on abordait, de quoi sont-elles faites ? La vision qu’on en a ? La voix chaleureuse analysait ensuite la voie lactée et la place du système solaire dans celle-ci.

A la fin de la séance, je sortais de la salle. Je me sentais comme dans un cocon, encore bercé par la douce voix et les images fantastiques qui étaient apparues devant moi. Je ne savais que dire, la voix m’avait instruit sur un domaine que je ne connaissais pas. Du moins, pas encore, car cette journée m’avait donné l’envie d’en savoir plus au sujet de l’astronomie.

Je vous laisse, je retourne observer le ciel de l’un de mes points de vue préférés de Paris : les hôtels Inwood ! N’oubliez pas mes amis, ne renoncez jamais à l’instruction, comme Pierre Desproges l’a si bien dit « L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne ».

A très vite !