Les Grandes Eaux Musicales du château de Versailles

Les Grandes Eaux Musicales du château de Versailles

Balade au château de Versailles

Bonjour à tous, chers lecteurs,

Plus jeune, mon meilleur ami et moi aimions nous balader, lors de dimanche ensoleillé, au château de Versailles. Nous discutions des heures, de ce qui avait pu se passer dans ces lieux, des rois et reines de France, des suivantes… En bref, la cour ! Nous nous baladions, observions,  imaginions. Entre éclats de rire et discussions plus réfléchies, le temps a filé plus vite que nous ne le croyions, et, au fil des années, nos entrevues se sont faites plus rares.

Ainsi, cette année, nous décidions de nous retrouver, comme à notre habitude, au château, afin de découvrir ensemble, le spectacle des Grandes Eaux musicales. Il en avait entendu que du bien, et souhaitait le découvrir. J’acceptais aussitôt, toujours prêt à faire de nouvelles découvertes.

Les Grandes Eaux Musicales

De ce fait, c’est un dimanche du mois de juillet, que nous nous retrouvions à l’entrée du château. Passé l’émotion de nos retrouvailles, nous rentrions dans Versailles, tout en nous racontant les dernières nouvelles.  Mes derniers projets, sa femme, son travail, ma famille… Doucement, nous nous dirigions vers le bruit de la musique que nous percevions. Arrivés près du Bassin du Miroir, l’eau s’agitait, mon ami était impressionné. Nous décidions de continuer vers le Bosquet du théâtre, pour finir par le Bassin de Neptune.  Nous parlions, débattions de ce qui se passait sous nos yeux. Cependant, j’étais légèrement déçu. Après réflexion, j’en suis arrivé à la conclusion que le château de Versailles est,  et restera, l’un des joyaux français, mais je n’ai pas vraiment été conquis par le spectacle dont j’ai été témoin.  Je ne peux nier le fait que l’eau des fontaines en action, bercés par le rythme de la musique, ajoute un certain charme aux jardins de Versailles. Mais ce charme reste dérisoire face à l’architecture, la technicité et le perfectionnisme qui composent ce château.

C’est dans l’un des établissements Inwood Hôtels que cette journée se terminait. Comme à notre habitude, éclats de rire et discussions philosophiques, le temps nous échappe et finalement, nous devons nous quitter, pour nous retrouver, prochainement. En voyant mon ami s’éloigner, j’imagine déjà avec hâte, nos prochaines retrouvailles.

Ainsi, mes chers lecteurs, je vous laisse méditer sur ma conclusion de la journée, à savoir que l’amitié réchauffe le cœur, et préserve des peines.

A très vite !