Paris en ete 2017

Paris en ete 2017

Chaleur d’aout

Mes chers lecteurs,

En été, lorsque la majorité des parisiens partent en vacances aux quatre coins du monde ou de la France, je me plais à rester travailler ici et ainsi profiter des chaudes soirées parisiennes pour me balader avec Elena.

Pendant ce mois d’aout, malgré une chaleur ambiante presque étouffante, nous pouvons savourer ces rares moments où la vie semble s’arrêter ici, en prenant le temps nécessaire pour flâner dans un bar ou dans un parc, marcher le long des bords de Seine ou prendre un bateau bus, choses que nous n’avons pas le temps ou l’occasion de faire le reste de l’année.

Henry de Montherlant, académicien et romancier français, disait à ce propos « Les gens s’étonnent toujours que vous ne quittiez pas Paris l’été, sans comprendre que c’est précisément parce qu’ils le quittent que vous y restez ».

Quand le temps s’arrête

Paris développe ainsi une sorte de féérie nouvelle pendant ce mois. Comme une ville moderne retrouvant ses habitants d’un ancien temps accompagnés de quelques touristes perdus vous demandant leurs chemins.

En prenant soin d’éviter les zones trop attractives (ou d’y aller aux bonnes heures) on vit une expérience unique, mêlant le romantisme intrinsèque à ce lieux avec un élan de liberté et de tranquillité quasi impossible à ressentir le reste de l’année.

C’est ainsi que je profite de cette période pour me ressourcer, faire le point et prendre le temps de reconsidérer mes idées afin d’en trouver de nouvelles et essayer de poser un œil nouveau sur mes œuvres afin de les améliorer, les perfectionner. Un autre aspect propre au mois d’aout qui m’aide justement à l’atteindre, c’est la lumière que dégage le soleil sur les bâtiments, la végétation et les personnes, me permettant de reconditionner les choses et de voir différemment.

Mes chers lecteurs, ces longues journées d’été sont sensationnelles et je pense que cette période est la plus propice à l’épanouissement, peu importe où l’on est, même si cela est plus facile pour moi à Paris.

A très bientôt !